Akon et El Hadj Diouf prônent le consommé local

Les stars sénégalaises s’engagent dans la campagne de l’autosuffisance alimentaire. Akon et El Hadji Diouf ont emblavé 150 hectares dans la vallée de l’Anambé en vue de la culture du riz.
C’est leur participation au programme pour l’autosuffisance alimentaire lancé par le gouvernement. Initialement, Akon et Diouf voulaient aménager 200 hectares finalement, ils se sont contentés de 150 hectares. Ce qui n’est pas du tout négligeable, car en cas de bonne récolte, chaque hectare va donner au moins 7 tonnes de riz. Dans le cadre de cette campagne, l’ancien « roi des arènes », Balla Gaye II a aussi promis de faire quelque chose, reste à voir ce qu’il en sera,car si au bassin il a 50ha, dans les commune de bonconto,pakour,paroumba et saré coly sallé les conseils prospose à BG2 plus de -600ha .A la population surtout jeune d’en profiter

Sécurité alimentaire: le DG de la sodagri

 Le Professeur Moussa Baldé, DG de la Sodagri et Président du Conseil  départemental de Kolda s’entretient avec Anta Ndiaye, 

LISEZ

Y a-t-il des accords de partenariat signés entre la Sodagri( basée à Anambé) et les autorités de l’université du Sine-Saloum ?

Partenariat, pour le moment non, mais j’ai eu des discussions avec mon collègue, le recteur de l’université du Sine-Saloum qui est disposé à nous écouter pour que, par exemple la Sodagri puisse participer à la mise en place des curricula qui seront enseignés dans cette université.

Où en êtes-vous avec l’autosuffisance en riz en 2017 ?

Vous avez vu à travers la ville des panneaux publicitaires avec des fiertés de notre pays en l’occurrence le footballeur El Hadji Diouf, Akon, Pape Diouf et Lissa qui ont décidé volontairement de donner leur image au ministère de l’Agriculture pour la promotion de l’autosuffisance alimentaire en riz. Ce programme d’autosuffisance voudrait qu’en 2017, le Sénégal n’importe plus une graine de riz. Pour cela il faudrait qu’on produise 1 million 600 mille tonnes par an. Dans le cadre du programme d’accélération de la cadence de l’agriculture, nous avons le volet riz qui a été validé il y a quelques mois. Nous sommes en train de dérouler ce programme et, pour le moment, le cap c’est d’atteindre l’autosuffisance en 2017. Le Sénégal réunit toutes les conditions pour y arriver. Dans ce programme que nous menons avec ces célébrités, un des volets c’est la promotion du riz local. Il y a un malentendu entre les Sénégalais et le riz local. Scientifiquement, il est prouvé que sur pas mal d’aspects, notre riz est de meilleure qualité que le riz importé. Donc, il faudrait que les gens expliquent parce que nous pensons que beaucoup de Sénégalais ignorent les vertus du riz local et d’ailleurs cette tendance commence à être infléchie. De ce point de vue, on a beaucoup espoir que, dans quelques années, les Sénégalais vont comprendre qu’ils ont intérêt à manger du riz local parce que cela permet de participer au développement agricole avec une économie de 300 milliards par an, mais pour leur santé aussi, ils gagneraient à le consommer.

Vous avez été élu président du Conseil départemental de Kolda. Quels sont vos priorités ?

Nous venons d’être élus et nous allons commencer le travail. Actuellement, nous travaillons à mettre notre équipe en place. Le Conseil départemental de Kolda a vocation à travailler et à développer notre département et à l’inscrire dans la carte culturelle du Sénégal. Nos priorités ce sont, comme on a dit lors de la campagne électorale, l’éducation et la formation, la santé, l’environnement. Sur ce dernier point, l’enjeu serait de mettre en place un plan d’aménagement et d’exploitation qui puisse être durable parce que respectant certaines conditions sur l’environnement.

 

                                              atndiaye@lequotidien.sn”

vallée de l’anambé:les paysans inquiets

les producteurs du bassin de l’anambé sont inquiets de la situation de l’hivernage et veulent être soutenus.Quant aux techniciens ils les exhortent à la nouvelle donne et à faire des variétés à cycle court. Ecoutons les membres de la fédération et un technicien à tewdu.