voyage d’échanges des jeunes bissauguinéens

dans le cadre du projet lutte contre l’émigration clandestine des jeunes bissauguinéens sont arrivés à diaobé pour échanger leur expérience

ce voyage retour est initié par l’ong ACRA et les jeunes avaient réalisé une émission à radio gaabu que tewdu vous propose d’écouter

 

 

la femme et protection de la nature

le club d’écoute qu’anime hamadou kandé sous la supervision de madame Mané de la SODAGRI s’active aussi dans la protection de l’environnement
écoutons-les

protection de l’enfant

Endajeunesse et les communes transfrontalières de pakour et paroumba enclenchent la protection de la petite enfance, car on sait que les enfants font l’objet de trafic le long des frontières sud-est de kolda
les communes et leur partenaire endajeunesse veulent y mettre fin
écoutons le petit reportage de bocar sall qui a assisté à la rencontre intercommunale

TRAFIC ILLEGAL DE BOIS AU SUD

Comment les Chinois installés en Gambie ont pillé la forêt casamançaise
L’écologiste, Haidar El Ali a mis à nu, hier, les technique mises en branle par les trafiquants de bois pour décimer la forêt de Casamance qui se trouve être la dernière grande zone boisée du Sénégal. « Si ça continue comme ça, il est certain que dans deux ans, le désert sera inéluctablement installé en Casamance. La seule chose qui poussera, ce sera des réfugiés climatiques», a prévenu Haidar El Ali, au terme d’une enquête sur le terrain
« Le Sénégal a perdu plus de 1 million d’arbres depuis 2010. Les exploitants en Gambie ont empoché 140 milliards Cfa»
« Sur le terrain ici, des mafieux chinois et des lobbies puissants coupent des centaines, voire des milliers de troncs chaque jour et les exportent», a relevé Haidar El Ali. Pis l’ancien ministre de l’Environnement, accompagné d’une équipe de tournage, a divulgué, face à la presse, « des images aériennes inédites d’un marché frontalier secret» des Chinois basés en Gambie.
Selon l’écologiste, le résultat de ce trafic est que le Sénégal a perdu plus de 1 million d’arbres depuis 2010. Alors que les exploitants basés en Gambie ont empoché près de 140 milliards de francs Cfa. Cela, en exportant ce bois vers la Chine où la demande de meubles fait que ce traffic de bois a explosé ce dernières années.
Il faut mettre un terme à ce système. On nous cache la vérité. Le taux de précipitations chutera dramatiquement et impactera à la fois l’agriculture et le tourisme dans l’une des régions les plus pauvres du pays», a averti Haidar El Ali pour qui, « il faut arrêter les beaux discours et s’attaquer au phénomène de la coupe abusive de bois de vène qui explose l’économie du pays».
« Si on me donne trois pick-up et une autorisation, le trafic de bois va cesser dans trois mois»

info sur tewdu

l’information sur tewdufm c’est tous les jours à 19h30 sur la première radio communautaire du fouladou. mariama BA, Abdoulaye gnamadio,Fodé kané,Bocar sall s’y attellent.

information a tewdufm

le journal parlé de tewdufm est tres bien écouté dans le fouladou et les journalistes dévoués cherchent à toujours maintenir ce cap. ECOUTEZ LE JOURNAL DU 19 AOUT AVEC MARIAMA BA.